Mardi 7 septembre 2021 : 291 hospitalisation en cours, 513 décès et 118 757 complètement vaccinés, un total de vaccinés de 120.183 personnes

 

A partir du mercredi 8 septembre et jusqu’au vendredi 10 septembre, le centre de vaccination contre la covid-19, situé sous le chapiteau de la Présidence, sera désormais, ouvert de 8h à 12h.

 Ce centre de vaccination ne sera, par ailleurs, pas ouvert pour la journée du samedi 11 septembre.

 

 

Lundi 6 septembre 2021

Jean-Paul Belmondo, star populaire du cinéma français, est mort aujourd'hui, lundi à Paris à 88 ans

Inoubliable dans « A bout de souffle », « L’As des as », « Un singe en hiver », acteur parmi les plus populaires, « Bébel » a commencé avec Godard et la Nouvelle Vague avant de prendre le virage de la comédie et du film d’action. Avec plus de 80 films en soixante ans de carrière, il est mort lundi à l’âge de 88 ans à Paris.

 

Une 5° vague à l'automne ?!

Malgré le recul actuel du Covid-19, l'Institut Pasteur alerte sur un risque de 5e vague à l'automne
Après un été compliqué, le regain de la campagne de vaccination et le pass sanitaire semblent avoir réussi à contenir la vague estivale provoquée par Delta. Mais il ne faut pas croire que la partie est gagnée, mets en garde l’Institut Pasteur. Dans une nouvelle étude publiée ce lundi 6 septembre, des scientifiques ont modélisé, au vu des récentes données sur le variant Delta et de l’avancée de la vaccination, à quoi pourraient ressembler les mois à venir.

Une quarantaine de pages qui alertent sur le risque, toujours présent, d’une 5e vague si rien n’est fait, mais qui porte aussi son lot d’espoirs, à condition que la campagne de vaccination ne faiblisse pas. Et à condition aussi que des efforts soient faits pour réduire la circulation du coronavirus, y compris par les personnes vaccinées.
 

 

"Des milliers de plaintes arrivent" sur la gestion du Covid par le gouvernement, selon Molins

“Il y a des milliers de plaintes qui arrivent” à la Cour de justice de la République concernant la gestion par le gouvernement de la crise du Covid-19, a déclaré dimanche François Molins, procureur général près la Cour de cassation.
 

 

 5 septembre 2021

 Une cérémonie œcuménique en hommage aux victimes du Covid-19 s’est déroulée samedi soir au parc Paofai en présence des représentants des confessions religieuses. Dans une allocution, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a invoqué Dieu pour "qu’il nous accorde secours, faveur et grâce".
 
"La pandémie de coronavirus nous affecte tous, nos îles et le reste du monde, depuis près d'un an et demi maintenant". Dans un discours prononcé samedi soir au parc Paofai lors d’une cérémonie oecuménique en hommage aux victimes du coronavirus, Edouard Fritch a insisté sur l’idée de solidarité et d’union pour surmonter la pandémie sans précèdent qui frappe depuis de longues semaines la Polynésie française. "Aujourd'hui, nous voulons commémorer toutes les personnes décédées du virus, souvent dans des circonstances très solitaires. Nous voulons commémorer leurs noms, leurs visages, leurs vies. Ils nous manquent et nous ne les oublierons jamais.  Alors allumons ce soir toutes ces bougies pour manifester tout notre amour à toutes ces personnes qui nous ont quittées".
 
En fin d’intervention, le président a appelé les représentants des confessions religieuses présents à invoquer le "Dieu Créateur pour qu’Il nous accorde secours, faveur et grâce", avant d’appeler à la prière du Jeûne dimanche de 6 à 12 heures à l’occasion de la journée internationale de la charité. "Unissons-nous en intentions de Paix et Guérison".

 

 

Lundi 23 août 2021

Covid-19, chiffres clés le 23 août 2021 arrêtés à 8h00

2745 nouveaux cas en 72heures et 54 décès supplémentaires - 39 117 cas cumulés dont 7591 cas actifs- 349 nouveaux cas, 311 décès. Protégez-vous... la nef du CHPF n'a plus rien de religieux elle est transformée en salle commune , comme dans les hôpitaux destinés aux grandes guerres.Le vaccin anti covid va mourir de faim, bientôt, plus rien à grignoter ou à aspirer tant le rush des vaccins fait rage en France et dans les territoires. La peur fait avancer les choses comme un train à grande vitesse. Pendant ce temps Sandra Levi-Agami croule sous les encouragements de tous ses amis. Encouragements bien mérités et "love" à gogo en attendant la soirée pyjama !

 Sacrée nana !

 

Jeudi 19 août 2021

5h. du mat, la ville dort encore .Les oiseaux et les tourterelles, des habituées,aussi. Pas même un aboiement de chien qu'on dérange, calme plat au lever  de ce jeudi 19 août 2021. Seuls le Covid-19 ne dort pas et reste malheureusement actif entraînant les soignants à une médecine de guerre nécessaire voire, impérative pour stopper l"épidémie d'un goulu. Le vaccin décrié il y a quelques semaines a de plus en plus d'adeptes et c'est tant mieux. Il est le seul barrage à cet étrange et vilain virus qui trouve un adversaire coriace dans ce guerrier : le vaccin. Le manège est bien réglé. Dès que le virus pointe,  le vaccin, en bon soldat transmet immédiatement les arguments pour l'élimination de l'occupant et ça marche. Pas de séparation à l'amiable dès l'annonce d'une occupation d'un corps sain, l'exécutif du corps transmet les arguments à ses troupes qui s'empressent de fondre à grande vitesse sur l'intrus et hop..une fois le vaccin dégainé, le virus est englouti. Mais il y a du boulot quand on annonce 23 morts en trois jours ! L'exécutif a donc sorti sa médecine guerre. Elle ne fait pas de rescapés et  le variant Delta ne s'en sort pas vivant non plus !Mais la Polynésie économique subit de plein fouet une épidémie que le Dr Vincent Simon a qualifié " d'intense et violente." avec 7.534 cas actifs et 11 nouveaux décès en 24h hier. Les stars qui viennent passer des vacances en ce moment, même vaccinés, prennent des risques !

 

 

 

 

Mercredi 18 août 2021

Quoi de neuf mon bon maître ? Si petit voyage dans les îles est programmé, le vaccin anti Covid est obligatoire. Dont acte. Mais ce n'est pas tout, on aura droit aussi à un confinement lors des week-ends à Tahiti et ses îles proches ainsi que dans divers atolls des Tuamotu ,quand au pass vaccinal il sera mis en place dès vendredi  pour les voyages au départ des Iles du Vent vers les archipels. Pour l'instant pas de confinement général du pays. Quant aux confessions religieuses elles devront suspendre les cultes pour un mois et Fritch a mis sur pied un projet de loi du pays imposant l'obligation vaccinale pour certaines professions et certaines personnes à risque

Pour ne pas que les enfants véhiculent le virus quand ils sont atteints, l'ensemble des syndicats demandent en urgence la fermeture des établissements scolaires, associée à un confinement de 15 jours. Allez hop ! Pas de demies mesures. Du coup, les fermetures d'établissements scolaires s'enchaînent pour ne pas donner prise au Covud-19 ." La santé avant tout" et surtout celle des enfants.. Tahiti- Infos  donnent la liste des établissements fermés dans les communes . Mais les enfants ne sont-ils pas les premiers vecteurs entre eux de la transmission du virus ?

Je viens de tomber par hasard en rangeant des papiers sur un billet succulent de Michel Onfray dont je donne ici un extrait le moins "impertinent" pour ceux qui ne l'ont pas lu, adressé à Emmanuel Macron

" Extrait :.... S'il te plait, votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, veuilles-le. Je te promets pour ce faire de me prosterner moi aussi, de montrer les plumes de mon cul aux passants, de dire du bien de toi avec des articles de conférences et des livres, je te jure, j'irai sur les chaînes et les radios du service public pour certifier comme Arlette Chabot qu'entre Napoléon, de Gaulle et toi, il n'y a pas l'épaisseur d'une feuille de cigarettes, Joffrin ne me reconnaîtra pas, il m'aimera peut-être lui aussi comme il a aimé jadis Bernard Tapie et Philippe de Villiers. je pourrai écrire aussi une biographie de Stéphane Bern avec une préface de Brigitte ex-Trogneux, passer une thèse de physique quantique avec tes amis les frères Bogdanov comme directeurs de travaux. Je pourrais même consacrer un séminaire de littérature comparée à l'œuvre de Philippe Besson que je mettrai en perspective avec celle de James Joyce. S'il te plait, tu le peux, tu es mon Roy. J'habite place de la résistance à Caen. Fais moi signe.

Veuillez votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, mon chéri, recevoir l'expression de ma considération la plus courtisane. Vive la République, vive La France, mais surtout : Vive Toi.

Michel Onfray

PS : des bises à la reine.

PS 2 : j'apprends que tu as fait du jet sky à fond les ballons avec Brigitte quand tu étais à Brégançon et ce, dans une zone interdite à la navigation et au mouillage - tu y a pourtant grandement navigué et vraiment mouillé. Cette réserve marine protégée ne doit être troublé par aucun véhicule à moteur. Il y eut pourtant tes deux jets-sky et ton gros moteur de 150 chevaux- qui sait peut-être empruntés à Nicolas Hulot car on sait comme toi, il est un écolo qui collectionne les engins motorisés. Protéger l'environnement marin et préserver la biodiversité dans les eaux du parc national de port-Cros pour toi qui fume du glyphosate chaque matin au petit déjeuner, ça compte pour rien, n'est ce pas ?

Michelonfray ( source telle quelle)

 

 

Mardi 17 août 2021

Les confessions religieuses plus ou moins réticentes progressent cependant.

Et pourtant l'heure n'est pas aux messages religieux mais bien à ceux des médecins. Chacun son rôle mais les églises veulent toujours avoir leur mot à dire pour inciter ou non les Polynésiens à la vaccination. Et l'ineffable "père Aumeran" a bénéficié du haut parleur de la télévision pour faire part de son incrédulité sur le vaccin. Est-il médecin ? Non, bien sûr, mais il sait toujours tout et croit que le vaccin anti-covid est au stade expérimental. Faux lui répond en bondissant le docteur Didier Bontoux président du syndicat  des médecins libéraux aux propos qualifiés de "scandaleux" par le médecin dont c'est le métier, alors que le père Aumeran devrait plutôt s'occuper à consoler ses ouailles dont les proches sont touchés par le le variant Delta ,surtout s'ils sont décédés non vaccinés. Il semble aussi que les Témoins de Jéhovah soient devenus beaucoup plus respectables dans leurs convictions sur le vaccin comme d'ailleurs le Synode. J'ai  par ailleurs apprécié Alain Raffaelli le porte parole des Témoins : "Nous ne sommes pas contre la vaccination nous estimons simplement que c'est une question médicale et d'ordre personnel, aucun principe biblique ne nous amène à être contre."  On peut applaudir ces Eglises responsables ! Quant à l'Eglise Sanito, elle est plus ferme encore en disant : " Nous encourageons nos membres à aller se faire vacciner" indique Tahiarik Lee, co-présidente de cette confessions religieuse. Idem pour les Mormons. On peut constater favorablement l'évolution actuelle qui se fait jour de plus en plus sur les avantages vitaux du vaccin permettant de maintenir la vie et la santé en tuant le virus quand il a investi un corps humain. C'est déjà un grand progrès dans l'esprit de certaines religions alors que l'épidémie fait toujours des morts.

 

 

23 décès en trois jours (radio 1) hier. Le bilan s'alourdit. A ce compte là, la Polynésie aurait besoin de construire un crématorium ! Ce qu'elle aurait déjà dû faire depuis des mois.

2.211 nouveaux cas , 30 541 cas cumulés dont 6213 cas actifs, 283 hospitalisations en cours, 211 décès.

 

Lundi 16 août 2021

Un vaccin pour tous et toutes

Des mesures sans doute trop légères, des personnes qui prennent la pandémie par dessus la jambe, notamment des jeunes gens et les catastrophes s'enchaînent, les structures de soins sont au bout du rouleau, infirmiers et médecins n'en peuvent plus et risquent ,eux aussi, d'être frappés par le Covid qui les guette avec sa forme la plus grave notamment dans les îles dont certaines sont tristement endeuillées . Oui, le vaccin devrait être obligatoire pour tous. Et pas seulement dans les îles. La population urbaine devrait l'être aussi, sans doute davantage encore. Et ceux qui le sont devront présenter leur pass sanitaire à l'entrée des magasins ou des centres commerciaux, dans les aéroports enfin partout où la population est la plus dense. Un peu comme pendant la guerre quand les citoyens devaient présenter leur carte d'identité à tout bout de champ ! On l'a bien fait à cette époque, j'étais une petite fille qui se demandait pourquoi il fallait sortir une carte de son sac et la présenter à un soldat allemand( en 1944) qui la regardait à l'endroit et à l'envers pendant que je serrais la robe de ma mère dans la main en tremblant, comme si ma vie en dépendait .( Et elle en dépendait peut-être d'ailleurs !)

Pourquoi ne le ferait-on pas aujourd'hui quand c'est "la vie"à nouveau qui est en jeu ? Quant au vaccin, pas de doute il devrait être injecté à tous et toutes. Sans séquelles et sans mal ! Je suis prête à recommencer s'il le faut. Le temps n'est plus aux mesures légères. Une grande partie des représentants ,syndicats, patronaux et salariés, l'ont bien compris. Seul le gouvernement et une partie de la population sont encore d'une timidité redoutable .

 

 

Courrier

Ia Orana,

Je suis catholique, mais je suis scandalisé par les propos du père Joël Auméran tenus hier soir sur Polynésie Première.

Lui qui n’a cessé se dire qu’il est un homme de foi, douter de l’efficacité du vaccin contre le Covid, alors là, les bras m’en tombent.

Comment peut-il encore douter de ce vaccin, alors que la communauté scientifique et médicale mondiale, a validé son efficacité.

De plus, les soignants n’ont de cesse de dire que les malades hospitalisés, ne sont pas vaccinés.

Je trouve ses propos inacceptables, voire dangereux.

Lui qui devrait être un sauveur, il met la vie des citoyens polynésiens en danger.

En matière d’incrédibilité, il fait mieux que Saint Thomas.

Il doit démissionner de son poste de vicaire.G.

 

 

 

1.117 nouveaux cas, 27.036 cas confirmés, 200 hospitalisations et 184 décès.

 

Mercredi 11 août , jeudi 12 août  et...vendredi 13 août 2021...trois décès .

Et puis il y a des journalistes qui copient des pages entières "d'histoires", certes très intéressantes mais où le voyage dans le temps n'est qu'une retranscription peut-être un tantinet modifiée par l'ex rédacteur qui trouve ainsi un revenu alléchant à ses copies, publiées dans Tahiti info à bon prix la page.  Et ce n'est pas nouveau mais fait jaser le village journalistique tahitien ...et ce, depuis des années dont il est dit, que c'est tout de même de l'argent facilement gagné par rapport à "ceux qui suent du burnous" Tous les ex journalistes de la Dépêche le savent bien et connaissent sur le bout des doigts le Pardon en question qui ne pardonne rien... aux autres. Ceux-là,  se souviennent du traitement qu'il leur imposait lorsqu'il était rédacteur en chef à la Dépêche. Je ne participais pas aux "vacheries" de ce monsieur.. Bien qu'un jour excédée par l'attitude du "mirliton" j'ai failli craquer grave !Les journalistes à l'époque, pétrifiés, s'en souviennent encore !

 

 

Editorial

Un bon journaliste ne se jette pas à l'eau, ne va pas à l'aveuglette, il a, au contraire, bien étudié les questions qu'il posera ...le bon journaliste !

Les footballeurs dans les vestiaires et du moins à la sortie des vestiaires au niveau du langage demeure l'apanage des politiques et la langue de bois des  commentateurs,qu'une réponse fâche et voilà le robinet d'eau tiède prestement ouvert. Rien de tel qu'une expression alambiquée pour éluder une question gênante. Sur internet, on trouve dés générateurs artificiels de langue de bois, des phrases  interchangeables à la manière de nos élus dans une ribambelle d'expressions aussi creuses, les unes que les autres. Mais pour parler vrai, le journaliste de Tahiti infos, nous a fasciné et nous a donné les tuyaux pour être "un bon journaliste" du genre ' un bon journaliste, ça se jette à l'eau" pensant au fond de lui même que s'il ne sait pas nager en posant des questions ubuesques,le bon journaliste ferait "glou-glou" autant de gagner pour lui, le bon journaliste. Et on ne se dit "bon" que par comparaison aux autres n'est ce pas ?

A mon très humble avis un "bon journaliste" ne se jette pas à l'eau, il sait ce qu'il faudra dire et les question à poser, il doit étudier connaissant le sujet qu'il devra affronter, la question "piège"à poser. Inutile d'en poser une dizaine, une seule mais une bonne suffit avec éventuellement une répartie à la réponse de celui que "le bon journaliste" aura posé à la victime. C'est ce qu'on apprend à l'école de journalisme si mes souvenirs sont exacts, c'est vrai qu'ils ne sont pas d'hier. Mais dans ce domaine rien n'a beaucoup changé. On m'a également appris que plus un papier est long dans un journal, moins il a de chance d'être lu correctement.

Remarquez si le "bon journaliste" se jette à l'eau avec trop de certitudes et plouf, trop lourd, il peut aussi couler, si l'homme politique en face de lui a du répondant, de la répartie ou mortifié par la question, lui en balance une bien sèche, pour le laisser, "le bon journaliste", sans voix, se noyer ou se taire !. La première chose à savoir, à mon humble avis, mon bon maître, non, ce n'est pas de se jeter à l'eau mais de bien connaître le phénomène politique en face de vous et de lui balancer des questions que vous aurez bien étudié la veille. Ce qui n'existe plus à Tahiti ou j'a vu bien des journalistes sourire complaisamment à Paris sur des bafouillages locaux. Mais que voulez-vous, à Tahiti certains éveillés, bien éveillés vous le disent , sans componction : plouf !Et sans rancune au bon journaliste que j'adore!

 

NB: Il n'y a que le journal Le Monde qui peut se permettre de publier de longs articles sans aucune photo.( et moi m'a écrit un lecteur ) à juste titre...mais certainement pas pour les mêmes raisons !

 

Chiffres clés au 12.08. 21

Nouveaux cas de covid : 1.117 nouveaux cas en 24h. - 27 036 cas cumulés,  200 hospitalisations en cours dont 30 en réanimation, 184 décès dont 8 en 24h.

 

 

Lundi 9 août 2021

La liste des contre-indications à la vaccination contre le coronavirus, très restreinte, a été précisée dans un décret publié au Journal officiel dimanche 8 août.

Ce qui change avec l’extension du pass sanitaire à partir de ce 9 août
Il sera exigible dans un très grand nombre de lieux publics jusqu’au 15 novembre 2021 inclus. Pour les 12-17 ans, il sera obligatoire à compter du 30 septembre. Les plus jeunes en sont totalement exemptés.

 

Pass sanitaire et QR code: comment ça marche?

Dans le cas du pass sanitaire, le QR code associé, qui contient des informations sur l’état de vaccination ou d’immunité de son détenteur ainsi que son identité, est scanné par TousAntiCovid Vérif, l’application fournie par le gouvernement aux professionnels (restaurateurs, commerçants, gérants d’établissements sportifs ou culturels...) pour contrôler sa validité.
 

Pancarte antisémite lors d’une manif anti-pass sanitaire: une femme interpellée

Dans la manifestation contre l’extension du pass sanitaire qui s’est déroulée samedi à Metz, une femme a été prise en photo en train de brandir une pancarte avec des inscriptions antisémites. Une personne a été interpellée ce lundi 9 août. Selon le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, il s’agit de la femme en question.
 

Wuhan a dépisté toute sa population de plus de 6 ans en 5 jours

 

Les autorités de Wuhan ont annoncé ce dimanche 8 août la fin de la vaste opération de dépistage du Covid-19 chez les 11 millions d’habitants de cette ville chinoise, organisée après une résurgence du nombre des cas, plus d’un an et demi après que le coronavirus y a fait son apparition.

 


 

Samedi 7 août 2021

L'Etat a répondu à la demande du pays relative à la réserve sanitaire sollicitée  qu'elle n'est pas disponible "à court terme" dans le contexte d'extrême tension que connaissent les autres pays d'outre-mer". Of course ....La Polynésie n'est pas la seule a espérer disposer de cette réserve sanitaire. Chacun son tour !

En attendant les humoristes font savoir que le niveau scolaire a tellement baissé que les élèves croient qu'une voyelle c'est la femme d'un voyou !!!!!

 

Dominique Dubouche affirme faire tchin tchin au Berocca...après avoir été marquée au fer rouge : "positive" par deux fois, ce qui ne lui enlève pas son sourire !

 

 

On dit que le Dr Pascal Szym serait revenu à Tahiti pour apporter main forte à ses confrères dans cette période de pandémie du Covid 19.

 

Vendredi 6 août 2021

Pourquoi se gêner quand on est heureux et que l'on se marie pour le meilleur et pour le pire. Le pire est déjà là, on jase d'avoir organisé ce rassemblement, reste le meilleur à venir, alors pourquoi s'en priver à du se dire le maire de Teva I Uta lors de son mariage en pleine crise sanitaire jeudi. Aucun invité cependant n'a boudé ce mariage. Tout le monde était beau, tout le monde était gentil et les gendarmes ont fermé les yeux. Mais les réseaux sociaux devenus les gardiens du temple ont fait gronder leur voix mécontente, ce qui n'a pas gêné le bonheur des nouveaux mariés et de leurs invités.

Pendant ce temps, l'hôpital manque de soignants alors que le nombre de patients hospitalisés augmente. Flashées par le Covid,une centaine d'hospitalisations dont 11 supplémentaires jeudi  et 14 en réanimation . Les soignants ne sont pas suffisants pour prendre en charge tous les malades du Covid-19 et autres ! Ce qui manque surtout, ce sont les moyens humains en période notamment de pénurie. Ce qui est le cas aujourd'hui et le sera demain. (157 décès)

Bien fous les voyageurs qui débarquent à Tahiti en étant non vaccinés car ils vont passer leurs vacances en quarantaine probablement puisque le Htc maintient ses arrêtés individuels pour les arrivants non vaccinés se fondant sur la réglementation nationale et la décision des juges en référés. plus de 654 nouveaux cas en 24 heures seulement, ce n'était pas prévu au programme sanitaire, 100 hospitalisations en cours dont 14 en réanimation et 157 décès, voilà qui commencent à influencer les Polynésiens qui se font vacciner dare-dare . Trop tard pour certains qui seront  placés à l'isolement par le "haussariat" comme l'indique la réglementation nationale à l'arrivée des voyageurs. Pas de chance ! Quoiqu'il en soit, les touristes devraient se renseigner avant de venir en Polynésie dans une période dangereuse...pour eux et  leurs vacances.

 

 

Jeudi 5 août 2021

Une nappe de froid s'étend sur la Polynésie qui devient glaciale surtout le matin et le soir. On ne met plus le moindre doigt de pied dans les piscines ou dans la mer. Changement total, les femmes ne font plus de "bronze titis" et les plages sont désertées. Le changement de climat est là et les pulls sont de sortie. Une seule espèce résiste au froid, les poules bien plus nombreuses sur terre que les hommes. Le saviez-vous ?  Il semble donc que l'ensemble des forces climatiques qui concourent à l'extinction momentanée de la douce chaleur du soleil soient supérieures à l'ensemble des forces de la nature. Une implacable force qu'aucun humain ne peut changer ni arrêter. Sortons les pulls et prenons notre mal en patience.

Sachez aussi que Le Royaume-Uni supprime la quarantaine pour les voyageurs vaccinés venant de France métropolitaine
Londres lève ainsi une mesure dénoncée comme “discriminatoire” par Paris, imposée il y a trois semaines, que le gouvernement de Boris Johnson avait justifiée par la présence “persistante” du variant Beta en France.

Par ailleurs sachez aussi que le tribunal administratif de Papeete a suspendu l'application de la quarantaine pour les personnes non vaccinées entrant en Polynésie. Curieuse décision mais qui sera "suspendue" à partir du 13 août prochain. A la mi-août nous parions qu'il y aura pas mal de touristes ou locaux contaminés. C'est la vie Lily ! Oh j'oubliais de vous dire que seul le le haut commissaire est compétent pour prescrire la mise en quarantaine et le maintien en isolement des touristes arrivant en Polynésie compte tenu de la "forte" dégradation de la situation sanitaire locale depuis plusieurs jours".Et vogue la galère !!!

 

NB Flosse veut un débat sur Hao : Si Flosse veut, dieu le veut ! Ah bon !
 

 

Mercredi 4 août 2021

La planète du jour : Mars.

 

L'arme fatale !

Les étudiants se souviennent certainement ce que représente "la journée du 4 août" dans l'histoire de la France. Aujourd'hui, il s'agit encore d'un autre virus mortel mais pas de la même manière, lequel est différent de la volonté humaine contre lequel nous n'utilisons pas de fusil, mais bien d'une toute petite piqûre contenant un produit appelé "vaccin". Une arme très efficace contre l'attaquant Covid-19 qui ne fait même pas grimacer de douleur, imperceptible sur le bras, mais qui tue le virus sans aucune hésitation.. On l'appelle "la vaccination Delta" et hop vous pouvez à nouveau vous promener sans risques. Le méchant virus n'est plus. Il est mort et plus de 90.000 polynésiens attendent avec impatience  encore la petite injection dans le bras. Peu de gens y résistent car ils savent que ce vaccin peut les sauver d'une mort atroce par manque d'oxygène et déficit de la respiration. Déjà près de 80.000 Polynésiens ont tendu leurs bras sans aucune peur c'est plutôt le Covid qui se recroqueville désormais, devant la seringue.

L'efficacité de ce vaccin notamment sur les personnes âgées est due à la ténacité des scientifiques qui ont travaillé sans relâche pour trouver "l'arme fatale anti-covid". Ils ont donc  gagné la bataille avec brio. Mais... il y a toujours un mais. Ce sont les plus jeunes qui sont hospitalisés et les plus de 60 ans qui s'en sortent le mieux. Du coup il convient de battre le rappel. Ce qui se fait. Alors n'ayez pas peur du vaccin il vous sauvera . Une dose suivie d'un délai de trois semaines et la vie sera belle pendant longtemps encore si vous êtes sain ...de corps et d'esprit...

20210803

 

 

 

Mardi 3 août 2021

 

Comment obtenir son pass sanitaire si vous avez été vaccinés à l’étranger
Le “guide pratique” du Français vacciné contre le Covid-19 à l’étranger se précise. Dans le cadre de l’élargissement du pass sanitaire, de nombreux Français expatriés et vaccinés à l’étranger avec un vaccin homologué faisaient face à vrai un casse-tête pour obtenir le précieux QR Code et envisager éventuellement des vacances en France ou en Europe.

 

Lundi 2 août 2021

 

 

ANTIVAX : LE SYMPTOME DE L'INCULTURE GENERALE

 


> Un ingénieur français travaillant dans l’intelligence artificielle dans la Silicone Valley remarquait cette semaine qu’il y avait de moins en moins d’ingénieurs américains dans son équipe et de plus en plus d’Indiens, de Chinois, de Coréens. Il y voyait une explication : depuis leur plus jeune âge les Américains sont encouragés par le pédagogisme ambiant - « tu es merveilleux mon fils » - même s’ils sont nuls. Arrivés à l’âge adulte ils sont encouragés à l’Université - « ce que tu fais est formidable » - même si leur production est insignifiante. Entrés dans l’entreprise on les encourage encore en leur disant que ce qu’ils font est « exceptionnel ». Et un jour le couperet tombe : on les vire car on s’est rendu compte qu’ils étaient très mauvais et que leur insuffisance remontait à l’acquisition des savoirs fondamentaux. Et on les remplace par des Indiens.


> En France, nous en sommes au même point. Les résultats annuels de l’étude Pisa sont sans appel : en mathématiques les 5% des meilleurs élèves d’aujourd’hui sont à peine au niveau des élèves moyens d’il y a 30 ans, et les élèves moyens au niveau des plus mauvais d’hier. En sciences de la vie, idem. En français et en philo, n’en parlons pas. Et pourtant les résultats au bac sont exceptionnels… Cherchez l’erreur : elle tient à la même cause qu’aux USA, le pédagogisme qui veut faire de chaque enfant depuis 40 ans un être exceptionnel qui a droit à toute la bienveillance de ses aînés même si son savoir et son intelligence sont des plus mauvais. Arrivé à l’âge adulte, cet être exceptionnel, paré de son inculture n’a jamais été confronté à l’échec.
 
> Investi des pouvoirs formidables que lui donnent les réseaux sociaux, cet imbécile patenté et encensé par l’Education Nationale se croit investi d’une mission : donner son avis sur les avancées les plus prodigieuses de la science, remettre en cause les études des plus grands chercheurs, défier la communauté scientifique. Il n’a, bien entendu, pas le début du commencement de la moindre compétence dans aucun domaine, à commencer par la médecine, ni le bagage théorique minimal pour comprendre ce qu’est une série statistique ou une probabilité.
 
> Ajouter à cela une méconnaissance complète des grands mouvements de l’Histoire, il s’autorise à se comparer à un résistant, ou à voir dans nos gouvernants des apprentis dictateurs. Son civisme et sa moralité, pour autant qu’il en ait jamais eu, ont été systématiquement démolis depuis 30 ans par le droit des minorités qui tend à s’imposer à la majorité et il se vit désormais en héros révolutionnaire. Parce que « sa voix compte ». Parce qu’il a « quelque chose à dire ». Même une énorme connerie.
 
> L’inculture générale règne. Chaque année 600 000 bacheliers sortent de l’enseignement secondaire. Ils n’ont qu’une très vague idée de qui est Jean Moulin, de ce pourquoi il est mort. Ils ne savent pas comment fonctionnent une cellule animale et comment y pénètre un virus. Ils n’ont aucune idée de ce qu’est une loi de distribution normale… Toutes choses qui sont pourtant au programme et qu’ils n’ont jamais apprises. Mais on leur a dit qu’ils étaient « formidables ». Alors Ils parlent, ils postent leur tweets vengeurs et ils refusent de se faire vacciner « parce qu’on n’a pas assez de recul ». Ils refusent le pass sanitaire parce « qu’on vit en dictature » et plus ils parlent, plus on les écoute parce que « la parole de chacun est précieuse ».


> Notre pays a été à l’origine de l’esprit des lumières, des plus grandes avancées de la science et de la médecine. Nous avons longtemps été à la pointe de l’innovation. Nous sommes désormais à la queue des classements internationaux. Le mouvement antivax, la révolte contre le pass sanitaire ne sont pas des accidents de l’Histoire. Ils sont le symptôme d’un spectaculaire basculement de notre pays dans l’ignorance.

 

Il ne manquait plus que Dieu et le voilà sans une ride dans une éternelle jeunesse chez les analphabètes polynésiens pétris de religion inculquée comme les mathématiques qui vont le disséquer avec gourmandise et à leur profit bien évidemment Mais un millier de personnes sur 300.000 ce n'est pas la grande braderie religieuse il leur faudra encore à apprendre à se prosterner, comment prier en demandant au ciel de leur envoyer un messie etc...etc... ou "bla bla bla il arrivera bien un jour n'est-ce-pas puisque les Polynésiens les plus croyants dans cette histoire qui fait le tour du monde depuis des siècles y croient dur comme fer et plus encore 

 

 

 

 

Mardi 3 août 2021

Comment obtenir son pass sanitaire si vous avez été vaccinés à l’étranger

Le “guide pratique” du Français vacciné contre le Covid-19 à l’étranger se précise. Dans le cadre de l’élargissement du pass sanitaire, de nombreux Français expatriés et vaccinés à l’étranger avec un vaccin homologué faisaient face à vrai un casse-tête pour obtenir le précieux QR Code et envisager éventuellement des vacances en France ou en Europe.

 

 

ANTIVAX : LE SYMPTOME DE L'INCULTURE GENERALE

> Un ingénieur français travaillant dans l’intelligence artificielle dans la Silicone Valley remarquait cette semaine qu’il y avait de moins en moins d’ingénieurs américains dans son équipe et de plus en plus d’Indiens, de Chinois, de Coréens. Il y voyait une explication : depuis leur plus jeune âge les Américains sont encouragés par le pédagogisme ambiant - « tu es merveilleux mon fils » - même s’ils sont nuls. Arrivés à l’âge adulte ils sont encouragés à l’Université - « ce que tu fais est formidable » - même si leur production est insignifiante. Entrés dans l’entreprise on les encourage encore en leur disant que ce qu’ils font est « exceptionnel ». Et un jour le couperet tombe : on les vire car on s’est rendu compte qu’ils étaient très mauvais et que leur insuffisance remontait à l’acquisition des savoirs fondamentaux. Et on les remplace par des Indiens.

> En France, nous en sommes au même point. Les résultats annuels de l’étude Pisa sont sans appel : en mathématiques les 5% des meilleurs élèves d’aujourd’hui sont à peine au niveau des élèves moyens d’il y a 30 ans, et les élèves moyens au niveau des plus mauvais d’hier. En sciences de la vie, idem. En français et en philo, n’en parlons pas. Et pourtant les résultats au bac sont exceptionnels… Cherchez l’erreur : elle tient à la même cause qu’aux USA, le pédagogisme qui veut faire de chaque enfant depuis 40 ans un être exceptionnel qui a droit à toute la bienveillance de ses aînés même si son savoir et son intelligence sont des plus mauvais. Arrivé à l’âge adulte, cet être exceptionnel, paré de son inculture n’a jamais été confronté à l’échec.

 

> Investi des pouvoirs formidables que lui donnent les réseaux sociaux, cet imbécile patenté et encensé par l’Education Nationale se croit investi d’une mission : donner son avis sur les avancées les plus prodigieuses de la science, remettre en cause les études des plus grands chercheurs, défier la communauté scientifique. Il n’a, bien entendu, pas le début du commencement de la moindre compétence dans aucun domaine, à commencer par la médecine, ni le bagage théorique minimal pour comprendre ce qu’est une série statistique ou une probabilité.

 

> Ajouter à cela une méconnaissance complète des grands mouvements de l’Histoire, il s’autorise à se comparer à un résistant, ou à voir dans nos gouvernants des apprentis dictateurs. Son civisme et sa moralité, pour autant qu’il en ait jamais eu, ont été systématiquement démolis depuis 30 ans par le droit des minorités qui tend à s’imposer à la majorité et il se vit désormais en héros révolutionnaire. Parce que « sa voix compte ». Parce qu’il a « quelque chose à dire ». Même une énorme connerie.

 

> L’inculture générale règne. Chaque année 600 000 bacheliers sortent de l’enseignement secondaire. Ils n’ont qu’une très vague idée de qui est Jean Moulin, de ce pourquoi il est mort. Ils ne savent pas comment fonctionnent une cellule animale et comment y pénètre un virus. Ils n’ont aucune idée de ce qu’est une loi de distribution normale… Toutes choses qui sont pourtant au programme et qu’ils n’ont jamais apprises. Mais on leur a dit qu’ils étaient « formidables ». Alors Ils parlent, ils postent leur tweets vengeurs et ils refusent de se faire vacciner « parce qu’on n’a pas assez de recul ». Ils refusent le pass sanitaire parce « qu’on vit en dictature » et plus ils parlent, plus on les écoute parce que « la parole de chacun est précieuse ».

> Notre pays a été à l’origine de l’esprit des lumières, des plus grandes avancées de la science et de la médecine. Nous avons longtemps été à la pointe de l’innovation. Nous sommes désormais à la queue des classements internationaux. Le mouvement antivax, la révolte contre le pass sanitaire ne sont pas des accidents de l’Histoire. Ils sont le symptôme d’un spectaculaire basculement de notre pays dans l’ignorance.

Il ne manquait plus que Dieu et le voilà sans une ride dans une éternelle jeunesse chez les analphabètes polynésiens pétris de religion inculquée comme les mathématiques qui vont le disséquer avec gourmandise et à leur profit bien évidemment Mais un millier de personnes sur 300.000 ce n'est pas la grande braderie religieuse il leur faudra encore à apprendre à se prosterner, comment prier en demandant au ciel de leur envoyer un messie etc...etc... ou "bla bla bla il arrivera bien un jour n'est-ce-pas puisque les Polynésiens les plus croyants dans cette histoire qui fait le tour du monde depuis des siècles y croient dur comme fer et plus encore